Index de l'article

Testament de Mr. Charles-Hubert AUBERTIN,

Prêtre-desservant la Paroisse de Vaux-sur-Saint-Urbain, daté du 3 mai 1810 ( premières dispositions ) - Établi sur papier timbré, 75 centimes, fleurdelisé. ( Il s’agit d’une copie datée du 28 avril 1816, sous le règne de Louis XVIII, provenant de l’office notarial de Donjeux).

-------------------------------------------------------------------------------

Testament que je, Charles-Hubert AUBERTIN, Prêtre Desservant la Paroisse de Vaux-sur-Saint-Urbain, fais pour la gloire de Dieu et le salut de mon âme, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, Ainsi-soit-il.

Article 1:

Je veux qu'après ma mort, il soit dit quatre cents messes basses pour le repos de mon âme, cejourd'hui, trois mai de l'an dix huit cent dix.

Article 2:

Après mon service d'enterrement, que Messieurs mes confrères auront la charité de faire, je veux qu'il soit célébré deux autres, de chacun trois messes chantées, savoir l'un de quarantal et l'autre d'anniversaire.

Article 3:

Je donne la somme de mille francs à Anne-Marie Madeleine VIELLEMAISON, ma domestique; je lui donne mon armoire qui est dans la salle, six paires draps, huit nappes, quatre douzaines de serviettes, huit essuie-mains, mon lit jaune composé d'une paillasse, deux matelas, un plumon, deux traversins, deux couvertures dont une de coton l'autre de laine, assorti de ses cinq rideaux et de son ciel, je lui donne aussi le pétrin dans lequel on fait mon pain. Le linge que le lui donne est à son choix, le tout à condition qu'elle sera encore ma domestique à ma mort.

Article 4:

Je donne cinquante Livres à François Pierrot, mon parent domicilié à Signeville, pour l'aider à faire apprendre un métier à un de ses enfants.

Aricle 5:

Je donne Soixante Livres à Marie-Agathe MALINFER, mon unique filleule, originaire de la Bresse en Vod..., domestique à Monsieur François, prêtre desservant la paroisse Siérer, prés de Bar-sur-Ornain.

Article 6:

Je donne un de mes tonneaux, reliés en fer contenant environ six muids à Charles-Jérome Passerat, de Vaux-sur-Saint-Urbain, à son choix.

Article 7:

Je donne à mes successeurs, qui desserviront la Paroisse de Vaux-sur-Saint-Urbain, mon jardin potager et verger comme il se consiste et comporte, lieu-dit la Queumine, à condition qu'ils acquitteront chaque année et à perpétuité quatre messes basses qui seront annoncées au Prime du dimanche qui précéderont leur célébration. Je désire qu'elles soient célébrées la première tel jour du mois qui aura été celui de ma mort, la seconde pendant l'octave de la Toussaint, la troisième pendant l'octave du Trés Saint Sacrement, la quatrième à la Sainte Anne; cejourd'hui trois mai dix huit cent dix. Signé C. H. Aubertin.

Article 8:

Je donne mes livres à mes successeurs qui desserviront la paroisse de Vaux-sur-Saint-Urbain à condition qu'ils les transmettent fidèlement à Messieurs leurs successeurs dans la même succursale, et pour que cela soit, je veux qu'il soit fait trois catalogues de tous mes livres. Un des ces catalogues sera déposé entre les mains de Monsieur le curé du canton de Donjeux, le second sera déposé à la Mairie du dit Vaux, le troisième restera entre les mains de Monsieur de Desservant dudit Vaux-sur-Saint-Urbain,trois mai dix huit cent dix. Signé C. H. Aubertin.

Article 9:

Je donne aussi à ma mort, une ..... Du jour casuel pour les habitants de Vaux, je le donne aux pauvres de Vaux, et aussi une sera pareillement du jour casuel pour les habitants de Maconcourt, je le donne aux pauvres de Maconcourt.

Article 10:

Je veux qu'il soit donné six boisseaux de blé aux pauvres de Vaux et trois boisseaux aux pauvres de Maconcourt.

Article 11:

Je donne ce qui restera de mes biens meubles et immeubles après que les legs ci-dessus auront été effectués, je donne comme suit:

Je donne les trois quarts de ce qui reste pour en faire un capital dont la rente sera employée à payer l'école des pauvres enfants de Vaux, désignés par Messieurs le prêtre desservant la paroisse de Vaux et le maire de la commune, Je donne le dernier quart de ce reste pour aider à acheter un calice pour l'église de Vaux-sur-Saint-Urbain, ce trois mai dix huit cent dix. Signé C. H. Aubertin

 

Article 12:

Je nomme pour exécuteur de mon testament Charles-Jérome Passerat de Vaux-sur-Saint-urbain, je le prie d'accepter cette charge et de faire en sorte que mon présent testament soit ponctuellement accompli; que le dit Passerat n'acceptait pas cette charge ou s'il venait à mourir avant l'éxécution parfaite de mon présent testament, je nomme Urbain Hanipaux, garçon majeur dudit Vaux, pour agir comme mon éxécuteur testamentaire, cejourd'hui quatre May de l'an dix huit cent dix. Signé C. H. Aubertin.

Je certifie que le présent testament est totalement écrit par moi, Charles-Hubert Aubertin, prêtre desservant la succursale de Vaux-sur-Saint-Urbain. Je prie Dieu et la justice qu'il soit exactement observé dans tous ces articles, telle est ma dernière volonté, Fait cejourd'hui quatre May de l'an de grâce mil huit cent dix, en foi de quoi j'ai signé ainsi signé C. H. Aubertin.

Fait à Vaux-sur-Saint-Urbain les jours mois et an susdits trois et quatre may de l'an dix huit cent dix Signé C.H. Aubertin

En marge est écrit enregistré à Wassy le 26 avril 1816 F°42 ... Reçu trois francs trente centimes. Signé Borel

En marge est encore écrit que le présent testament olographe a été par nous, Président du tribunal de 1er instance de Wassy, cotté et paraphé ne varietur au désir de notre ordonnance de ce jour, Wassy 25 avril mil huit cent seize et avons signé avec notre greffier et le Sieur Passerat. Signé L. CH...... ?, L. Lelong et C. Passerat.

Il est ainsi dudit testament certifié véritable, signé et paraphé et déposé à Me. Pierre Oudoine notaire Royal à la résidence de Donjeux pour acte du 28 avril mil huit cent seize et ce en vertu de l'ordonnance sus énoncée.

 

Copyright © 2018 Vaux sur Saint-URBAIN.com - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
  • Mise à jour du site le mardi 12 septembre 2017, 17:37:22.